Archives de l’auteur : Boursonews

BANQUE TARNEAUD : résultats financiers du 1er semestre 2012

Banque Tarneaud

Sur le marché des Particuliers, le fonds de commerce progresse de + 4,2 %. L’épargne bilancielle (3) est en croissance de + 6,7 % et la collecte nette d’assurance-vie reste positive. Les crédits (3) sont en hausse de + 10,1 %.
Sur le marché des Professionnels, le nombre de comptes à vue progresse de + 1,8 %. Leurs dépôts bilanciels (3) augmentent de + 10,8 % et leurs crédits (3) de + 6,2 %.
Sur le marché des Entreprises, le nombre d’Entreprises actives enregistre une évolution de + 4,7 %. Les dépôts bilanciels (3) croissent de + 12,0 % et les crédits (3) de + 15,8 %.
Le total des actifs gérés (3) est en légère hausse (+ 0,2 %). La conservation (3) (OPCVM et titres détenus en direct par la clientèle) recule de – 20,7 % ; elle enregistre la forte baisse des marchés financiers et les arbitrages des clients vers d’autres supports d’épargne. A contrario, les dépôts bilanciels (3) sont en hausse de + 10,2 %, l’assurance-vie (3) de + 4,3 % et les Bons à Moyen Terme Négociables (3) de + 1,6 %.
Le total des crédits(3) progresse de 10,1 %, témoin du fort engagement de la Banque pour accompagner sa clientèle.
Le PNB comptable du 2ème trimestre 2012 s’élève à 31,8 M€ (soit + 0,4 % vs 2ème trimestre 2011 et + 2,4 % hors variation de la provision PEL/CEL).
Le PNB économique (1) du 1er semestre 2012, est en croissance de + 1,9 %. La marge d’intérêt est en hausse de + 3,0 %. Les commissions reculent de – 2,2 % et sont principalement affectées par l’évolution défavorable des marchés financiers.
Le RBE comptable est en repli ; ceci s’explique par l’impact, depuis le 1er juillet 2011, de la généralisation au sein du Groupe Crédit du Nord de la facturation de la totalité de ses frais de structure à ses filiales, qui a représenté 6 M€ de charges nouvelles au 1er semestre 2012.
Le RBE économique (2), sur la base du PNB économique (1), et en retraitant les frais généraux de ces frais de structure additionnels, progresse de +.3,5 %.
Le coût du risque est en légère progression, mais ne représente que 0,56 % du total des crédits (contre 0,58 % au 1er semestre 2011). Dans un contexte économique plus incertain, la banque a volontairement renforcé sa provision générale pour risques de crédit.
Le bénéfice net du 1er semestre 2012, après 5,5 M€ d’impôts sur les sociétés, s’établit à 10,4 M€.
A l’issue du Conseil de Surveillance du 26 juillet 2012, Jean DUMONT, Président du Directoire, déclare : « Dans une conjoncture boursière médiocre et un environnement économique qui se dégrade, la Banque Tarneaud affiche une bonne résistance grâce à son modèle de banque régionale de proximité et confirme jouer pleinement son rôle de banquier de l’économie locale. »
1. Hors variation Provision PEL / CEL.
2. Hors variation Provision PEL / CEL et charges de structure additionnelles.
3. Encours moyens semestriels.

Bourse pour les débutants : Gros rendement avec l’option binaire

Le site sur les options binaires Topoptions.fr

Avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, on assiste à une démocratisation voire une vulgarisation des marchés financiers via les options binaires. Aujourd’hui, investir n’est plus un privilège de riche car tout le monde peut tenter sa chance avec les options binaires qui riment avec simplicité et gains alléchants.

S’il ya un pari qui ne cesse de monter, de faire des émules sur la toile, ce sont les options binaires. Elles sont une innovante forme de trading qui se particularise par sa simplicité. Il est juste demander au parieur de spéculer sur un évènement, c’est-à-dire de dire si une valeur va connaitre une hausse ou une baisse. Ainsi, l’investisseur se trouve confronté à deux choix : soit souscrire une action « call » s’il voit que la tendance sera à la hausse, soit souscrire une action « put » s’il pense que la tendance sera à la baisse. Si la tendance donne raison au trader, on dit alors que ce dernier est « dans la monnaie» (in the money). Si au contraire l’orientation prise par la tendance donne tort au trader, on dit qu’il est « hors de la monnaie ». Dans la première hypothèse, le trader gagnant empoche un gain correspondant à la somme fixée prévue. Et dans la seconde hypothèse, le trader perdant ne perçoit rien du tout. Une meilleure compréhension des options binaires passe par la connaissance des pourcentages de gains ainsi que les différentes variétés qui présentent chacune une originalité pour ce qui est du profit et du fonctionnement.

Les options digitales ou numériques

En termes de rendement, nul pari n’arrive à la cheville des options digitales en lisant par exemple cet avis sur Anyoption. Ce qui est à l’origine de cette prédominance, c’est une facilité d’utilisation associée à des gains épatants. Voilà brièvement les raisons qui expliquent sa grande audience auprès des traders amateurs comme des professionnels. Sur le marché des finances, les taux exorbitants de 70 à 85% proposés par les sites d’options binaires aiguisent l’envie des traders. Au moment où les retours sur pertes varient entre 10 à 15%. En cas de perte, il arrive que certains sites font preuve de générosité en remboursant le trader jusqu’à 15% de son investissement.
Une option binaire une formidable alternative à l’investissement traditionnelle sur les marchés financiers pour une spéculation sur un court laps de temps. Cette nouvelle forme de trading est perçue par les experts financiers comme des produits dérivés qu’on peut catégoriser en trois différentes options.

Les catégories d’options binaires

Il y a trois catégories d’options binaires, chacune demande une manière différente de trader. On différencie les options « one touch/no touch », les options « zone in/out » et les options binaires « call/ put ».
Pour les options binaires « one touch / no touch » le trader devra pour empocher son bénéfice prédire si oui ou non le prix va atteindre une cible.
Pour les options « zone in/out », le trader devra dire si le cours va rester ou sortir d’une zone pour avoir droit à son profit.
Enfin, pour les options binaires « call/ put », le trader est appelé à prédire si le prix de l’actif va connaitre une hausse ou une baisse.
En résumé, empocher jusqu’à 85 % de profit en un laps temps record est un souhait que tout le monde aimerait voir se réaliser, surtout en cette période de crise endémique. Pour cela, il vous suffit de vous rendre sur notre site qui a tout prévu pour vous familiariser davantage avec cette forme de trading dite « exotique » pas tout à fait comme les autres.

Le blog Backtest-bourse : témoignage d’un trader

Le blog backtest-bourse
En visitant mon blog boursier, vous verrez par où je suis passé. Des tous premiers pas, les premiers essais, les coups de gueule, les découvertes successives de tous les Saint-Graal et leurs désillusions, les rencontres sur le net, les forums, la solitude, les faux amis, les vrai ennemis et tous les autres, bref un peu tout ce que tout trader particulier peu avoir dans sa vie sur les graphes.

Cela fait depuis 2009 que mon blog existe, au début je galérais tellement que j’ai l’idée de le créer, pour trouver, recenser tout ce qui ne marchait pas à grand renfort de backtest, et puis l’évolution, les idées avancent et tout doucement on en revient à ce qui marche, le prix et rien d’autres.

Le souci, le plus flagrant que j’ai pu avoir, et depuis toujours, c’est que dans le tracé des figures chartismes, choix des supports et des résistances, je n’arrivais pas à me retrouver.

Tout ce que je voyais sur le net ne me convenais pas. J’ai commencé à faire ce qui me semblait bon, j’ai commencé à faire des tracés. Les niveaux devenaient de plus en plus juste, les figures plus exploitables, la reconnaissance de quelques personnes bien plus aguerries que moi me persuadèrent de continuer dans cette voie. J’ai commence à « retrouver » de vieilles analyses qui malgré le fait d’avoir été oublié de plusieurs mois se sont parfaitement réalisées. Cela à titiller ma curiosité et j’ai donc commencé à faire de plus en plus d’archives et d’études de cette forme d’analyse.

Mise en place de protocoles, Avancées, régressions, et ainsi de suite. Je ne pense pas que ce travail sera fini un jour.

Malgré que cette forme ne soit encore qu’à ses débuts, je continue à les mettre en ligne régulièrement et pour toutes les paires majeures et crosses pour les niveaux swing, ma forme de trading, mais pour les potes avec qui je tradais en scalpe je continue à mettre l’eur usd pour les niveaux intraday.

Cette forme d’analyse, qui est la mienne, est plus globale, je n’ai pas cherché plus loin et décidé de l’appeler ATG, G pour globale.
Venez la voir, vous pourrez voir les graphes et constater que c’est stable sans passer son temps à déplacer ou replacer des trendlines tout le temps. La continuité est assurée et cela pérennise l’ATG.

Pour découvrir ce blog boursier, rendez vous sur :
http://backtest-bourse.over-blog.com/

AvaTrade devient le nouveau nom du broker AvaFx

AvaFx change de nom et devient AvaTrade

Depuis 2006 le broker AvaFx a connu une forte croissance aussi bien en terme de clients que des volumes traités au travers de sa plateforme de trading.

Aujourd’hui le courtier ne propose plus seulement le trading sur les devises (le forex), il est ainsi possible de traiter sur l’or, le pétrole ainsi que sur des indices comme par exemple de DJ30, le S&P500 et également les actions grâce aux CFD.

La nouvelle marque AVATRADE est moins connotée « forex » et décrit donc mieux les activités étendues de la société.

Le changement de nom d’AVA FX en AVATRADE s’accompagne également d’un changement de logo que vous pouvez voir ci-dessous :

Logo du broker AVATRADE

Pour découvir de façon plus précise ce broker, connaitre ses atouts et avantages, nous vous conseillons de cliquer sur le lien suivant, vous pourrez vous forger une opinion sur celui ci notamment en testant gratuitement sa plateforme de démonstration.

Nouveau partenariat entre binck.fr et Bnp Paribas

Partenariat entre binck.fr et BNP Paribas
Suite au succès de leur partenariat sur les Warrants, Binck.fr et BNP Paribas Produits de Bourse lancent une opération de frais de courtage gratuits sur les Certificats suivants : Bonus, Bonus Cappés et Bonus Cappés Last Minute, jusqu’au 31 octobre 2012.

Binck.fr, le spécialiste de la bourse en ligne, rembourse à ses clients les frais de courtage sur les Produits de Rendement émis par BNP Paribas. L’offre est valable sur tous les Certificats Bonus, Bonus Cappés et Bonus Cappés Last Minute, pour les ordres supérieurs à 1.000€ et inférieurs ou égaux à 10.000€ jusqu’à 50 ordres par mois. Les clients Binck.fr peuvent ainsi bénéficier jusqu’à 300 ordres gratuits sur 6 mois.

Les Produits de Rendement présentent un risque de perte en capital, ils s’adressent aux investisseurs avertis. Afin d’accompagner au mieux ses clients dans leurs stratégies d’investissement, Binck.fr propose toutes les semaines des formations en ligne gratuites.

Plus d’information sur
http://www.binck.fr/tarifs/offres-promotionnelles/bnpp

VotreArgent.fr, le site des finances personnelles, fait peau neuve

Votre argent - le site des finances personnelles

Grâce à sa rédaction bi-média Print/web de journalistes experts, VotreArgent.fr apporte un contenu à forte valeur ajoutée aux internautes : informations et conseils, fiches pratiques, lettres-types, simulations et outils…

« Le nouveau site va permettre aux visiteurs de rentrer plus en profondeur dans les contenus, et faciliter la navigation en offrant une maquette plus claire, plus aérée et une ergonomie plus intuitive. » commente Jean-François Filliatre, Directeur de la Rédaction du magazine Mieux Vivre Votre Argent et de VotreArgent.fr.
Les contenus « Bourse », premier centre d’intérêt des internautes de votreargent.fr (avec 30% des visites totales), sont plus visibles en page d’accueil avec une vue sur le cours du CAC 40, les indices et l’actualité boursière, ainsi que les avis et conseils de la Rédaction.

De nouvelles rubriques sont aussi proposées pour répondre aux attentes des internautes dans des domaines connexes aux placements, comme « Vos droits », « Conso Budget » et « Retraite-prévoyance ».

Désormais, VotreArgent.fr devient la chaîne « Finance perso », du site portail Lexpress.fr, aux cotés de LExpansion.com pour « Economie ». Ainsi les passerelles éditoriales sont simplifiées et renforcées entre l’économie et les finances personnelles.

Pour découvrir le site, rendez-vous sur VotreArgent.fr

Binck.fr et UniCredit s’associent avec une offre de courtages sur les Warrants

Binck et Unicredit : Offre de courtage sur les warrants
Pour satisfaire au mieux ses clients, Binck.fr met régulièrement en place des partenariats exceptionnels de free trade. En Mai c’est avec UniCredit que Binck.fr s’associe avec une offre exclusive de courtages gratuits sur les Warrants, qui réjouira les investisseurs actifs.

Du 1er au 31 mai 2012, Binck.fr, le spécialiste de la bourse en ligne, rembourse à ses clients les frais de courtage sur les Warrants émis par UniCredit. Binck.fr offre 50 ordres par compte sur les Warrants UniCredit, pour des ordres d’un montant inférieur ou égal à 5.000€.

Les Warrants sont des instruments financiers présentant un risque de perte en capital et à effet de levier, ils s’adressent aux investisseurs avertis. Afin d’accompagner au mieux ses clients dans leurs stratégies d’investissement sur les Warrants, Binck.fr propose des sessions de webinaires gratuits.

Pour en savoir plus
http://www.binck.fr/tarifs/offres-promotionnelles/unicredit

En savoir plus sur l’épargne logement (PEL et CEL)

Compte épargne logement
De nos jours, l’épargne logement fait partie des placements préférés des Français. Permettant de se constituer une épargne sur le long terme tout en bénéficiant d’une rémunération intéressante, cette offre proposée par les entités bancaires a le vent en poupe.

L’épargne logement est constituée de deux types de solutions: le PEL et le CEL. Fonctionnant de manière différente, ils ont pourtant un but commun: épargner dans le but de faire un achat immobilier.

Le PEL ou plan épargne logement consiste à épargner un minimum de 540 € par an sur un compte rémunéré à un taux annuel de 2,50 % . Le détenteur du plan doit faire un versement initial de 225 € et peut déposer un maximum de 61 200 €.

Le CEL ou compte épargne logement peut être ouvert avec un versement initial de 300 €. Le propriétaire du compte doit ensuite faire des versements libres de 75 € minimum. Le taux du CEL s’élève à 1,50% par an. La somme maximale pouvant être déposée sur le compte est de 15 300 €.

Ces deux types de compte sont destinés à l’achat ou à la rénovation d’un bien immobilier. Ils permettent de faire un prêt épargne logement à des conditions privilégiées.

Même si le taux du CEL est plus bas, il permet, après 18 mois d’épargne, de faire un prêt épargne logement de 23 000 € maximum à un taux d’emprunt s’élevant à 3 %. Le PEL, quant à lui, permet de demander un prêt de 92 000 € à 4,20 % au bout de quatre années d’épargne.

Les deux livrets donnent également la possibilité de profiter d’une prime d’Etat dans le cadre d’un prêt destiné à investir dans l’immobilier. Les projets à caractère écologique auront droit à une prime plus avantageuse.

Investir dans les métaux précieux

Prix des métaux
En cette période post-crise, on se demande parfois dans quoi investir notre argent. L’immobilier est destiné aux personnes ayant beaucoup de liquidités tandis que les actions émises par les sociétés ne sont pas toujours des titres très sûrs. On peut alors se rabattre sur l’épargne, mais elle est plafonnée et peu rentable il faut bien l’avouer. Alors un placement intéressant peut être celui de l’investissement dans les métaux.

En effet la bourse permet d’investir dans le cuivre, qui atteint un prix record chez les ferrailleurs ou encore du métal roi, l’or. Depuis plusieurs années le prix des métaux ne cesse d’augmenter. Ainsi le prix du cuivre chez le ferrailleur peut atteindre 4 € le kilo. Et le prix de l’or 24 carats au gramme, lui, atteint facilement les 55 $. On comprend aisément les voleurs de cuivre et autres organismes d’envoi d’or par la poste lorsqu’il s’agit d’appréhender, licitement ou non, les métaux.

Mais pour vous le meilleur moyen de gagner de l’argent vu le prix des métaux est la spéculation et donc l’investissement dans l’or et dans le cuivre qui sont les deux valeurs qui montent en flèche. De plus l’or a une telle aura qu’il est très difficile d’imaginer que son court baisse. En effet même durant la crise, lorsque la plupart des valeurs boursières s’effondraient, le prix de l’or 24 carats au gramme restait stable.

Pour ce qui est du cuivre, la demande étant de plus en plus forte, et on peut en juger du fait du prix du cuivre chez le ferrailleur, qui ne cesse, lui aussi, d’augmenter; On peut aisément prévoir qu’aucune chute du prix de ces deux métaux n’est à prévoir pour les années à venir. Alors si vous devez investir, investissez votre argent dans les métaux.

Qu’est ce que le Livret Developpement Durable (LDD) ?

Le livret de développement durable (LDD)
Le Livret Developpement Durable, aussi appelé LDD, est l’évolution directe de l’ancien Codévi (compte pour le développement industriel créé en 1983). Depuis sa création en 2007, le LDD est une épargne dirigée par l’état, à la manière du classique livret A.

Le parallèle est d’autant plus important que le taux LDD est depuis le 1er août 2011 le même que celui du livret A, soit 2,25%. Le taux LDD peut évoluer, mais ne varie pas selon les banques puisqu’il est géré par l’état. Les principaux avantages du Livret Developpement Durable sont d’être défiscalisé et non bloqué. Un livret défiscalisé, c’est un compte dont les revenus ne sont pas taxés.

C’est donc une épargne sûre et garantie. Aussi, c’est une épargne très flexible, puisque vous pouvez y ajouter ou retirer de l’argent quand cela est nécessaire, sous un plafond de 6000 €, et en veillant à toujours y laisser 15 € au minimum, sous peine de fermeture de votre livret. Ce type de compte pourra donc, par exemple, être utilisé en complément d’un livret A, en sachant que vous ne pouvez ouvrir que deux LDD par foyer fiscal.

En épargnant sur ce type d’épargne administrée, vous contribuerez au financement des PME, ainsi qu’au financement des travaux liés à l’économie d’énergie dans le bâti ancien. En effet, c’est depuis le passage du Codévi au Livret Developpement Durable que les banques ont le droit de prêter de l’argent aux particuliers pour des travaux d’économies d’énergie. L’aide aux PME est, elle, une caractéristique qui existait déjà lorsque ce livret s’appelait le Codévi.